. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact
Avant-première TR8 (suite) 23 octobre 2008

Au fond du sac

A chaque nouveau Tomb Raider son nouveau matériel, et Underworld ne déroge pas à la règle. Surfant sur la vague d'Anniversary en conservant un certain classicisme dans la sélection de l'arsenal, le jeu permet à Lara de choisir entre les pistolets, les uzis (rebaptisés mitraillettes), le fusil à pompe, le fusil d'assaut, le fusil tranquillisant et le fusil à harpons. Munie de son éternel sac à dos sans fond, Lara se balade avec tout cela mais ne peut utiliser que deux armes à la fois. Il faudra donc passer par l'inventaire pour changer d'armes.

La visée dissociée : pratique, mais automatique

La visée dissociée, l'une des premières nouveautés annoncées pour le prochain volet, se révèle très intéressante au niveau de l'action. Si l'on peut regretter qu'elle soit automatique et non manuelle, elle présente le gros avantage de permettre une réaction immédiate, quelle que soit la position de Lara.

Le retour du grappin, prévu de longue date, n'a surpris personne. Pour ce gadget aussi, les possibilités se sont diversifiées : son utilisation pour monter et descendre en rappel est extrêmement utile lors de certains passages, Crystal Dynamics ayant misé sur des environnements très larges et surtout destructibles. Or, comment monter quand l'escalier s'est effondré ? Le grappin suspendu à la ceinture de Miss Croft devrait pouvoir vous aider.

Le grappin vous sauvera la vie de plus d'une façon

Accroché à la même ceinture, le PDA de Lara, déjà présent dans Legend, a été entièrement révisé. Tout en restant complètement optionnel, il comprend un système de cartographie de l'environnement; une zone infos pour le décompte des trésors et reliques; le choix des armes dont il a été question plus haut; l'inventaire en lui-même avec le nombre de trousses de soins, les artefacts et les objets ramassés par Lara au cours de son périple; une aide de terrain fonctionnant par indices; un journal « nouvelle génération » , remaniant le principe d'Anniversary; et enfin un résumé des lieux visités. De très nombreuses possibilités donc, pour une interface très claire. Si les aventuriers « à la dure » s'y intéresseront sans doute peu, les plus curieux devraient y trouver de nombreuses indications sur les lieux, le scénario et les personnages sans devoir pour autant quitter l'aventure.

La moto s'avère facile et amusante à utiliser

Enfin, impossible de parler du matériel de Lara sans parler de la moto. A la manière du quad de TR3 ou peut-être du bateau de Venise dans TR2, la moto est accessible à tout moment et, sans être obligatoire comme dans Legend, elle est essentielle à la progression de Lara pour franchir certains passages (gouffres, lieux escarpés). Diablement amusant à utiliser, le véhicule possède des contrôles riches et beaucoup plus réactifs que dans l'avant-dernier volet. Pour corser les choses, Crystal Dynamics a ajouté quelques courses chronométrées a effectuer sous la pluie battante du crépuscule mexicain. Un régal !

Amis, ennemies et vieux démons

Parmi les personnages, Zip et Alister Fletcher, les deux collaborateurs de Lara, font leur retour au Manoir Croft, de même que Winston, le fidèle majordome. D'autres personnages des précédents volets font aussi leur apparition, comme Jacqueline Natla et Amanda Evert. Si les interactions avec les personnages sont moins nombreuses que dans Legend, Lara devra opérer des choix, tourner le dos à certains et nouer des alliances avec d'autres.

Lara devra nouer des alliances avec certains et tourner le dos à d'autres...

Alors que l'histoire semble au départ assez conventionnelle, Crystal Dynamics a retenu la leçon et, à la manière des meilleurs films, Tomb Raider Underworld s'effeuille progressivement. Ainsi, lorsque l'on pense comprendre et enfin savoir quoi faire, le scénario très riche en rebondissements se complique et prend une route que l'on n'avait pas vue venir. Attendez-vous donc à quelques retournements de situation, à la fois inattendus et dérangeants.

Autour du monde

D'apparence ouverts, les niveaux sont subdivisés en zones plus ou moins grandes et clairement délimitées. Lors d'une sauvegarde, c'est bien le nom de la zone qui s'inscrit. Le seul point commun entre ces mondes : un artefact, que nous connaissons sous le nom de Marteau de Thor, mais dont la légende existe autant chez les Mayas que sur les pourtours de la Méditerranée et dans d'autres folklores encore. Et, dans chacun de ces lieux, au creux du monde souterrain, l'Underworld, reposent les différentes reliques auxquelles Lara s'intéresse.

Certains niveaux sont encore passés sous silence

Si certains niveaux ont été abondamment dévoilés dans les images et les vidéos (la Méditerranée, la Thaïlande, le Mexique), d'autres à peine évoqués (le Manoir en flammes, l'Arctique), les niveaux-clés, qui sont encore passés sous silence et ne seront pas dévoilés avant la sortie du jeu, comportent autant d'énigmes, de pièges et d'ennemis particuliers que les autres. Impossible d'en dire davantage sans trop en dévoiler, mais une chose est sûre : si Eidos et Crystal les tiennent secrets, leur contenu en paraît d'autant plus complexe. Par ailleurs, les clins d'oil (de Matrix à Mario en passant par H.P. Lovecraft) sont nombreux et, sans être essentiels, ajoutent un certain charme à l'histoire.

Décompte amorcé

En résumé, là où de grandes franchises pèchent par une recherche excessive de nouveauté, sous peine de dénaturer quelque peu ce qui fait leur force, Crystal Dynamics conserve ce qui donne une certaine saveur à Tomb Raider tout en y incorporant de nouveaux éléments. Là où Legend décevait pour sa linéarité et agaçait par une narration trop présente, les concepteurs laissent désormais un grand choix d'options aux joueurs pour s'isoler et connaître une meilleure immersion dans le jeu. Là où certains jeux d'aventure lassent par la répétition de leurs environnements et la similarité de leurs niveaux, Underworld connaît un savant mélange de combat, d'exploration et d'énigmes, dans des décors très variés, avec une action qui monte crescendo et se finit en apothéose... tout en ouvrant bien sûr sur de nouvelles questions.

Le rythme est savamment orchestré, pour un final en apothéose

Comme ni Eidos, ni Crystal Dynamics n'entendent en révéler le fin mot d'ici la sortie, il faudra prendre notre mal en patience et profiter des diverses vidéos, bandes-annonces et publicités à paraître dans un futur très proche.

News suivante
Précommandez
Tomb Raider Underworld

News précédente
Deux niveaux bonus annoncés