. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact
Rise of the Tomb Raider au salon Paris Games Week 06 novembre 2015
Rédaction : Nico

Le salon Paris Games Week, qui se déroule chaque année durant la dernière semaine d'octobre à Paris, est bien connu des joueurs français. C'est là que de nombreux éditeurs de jeux vidéo présentent leurs nouveautés aux visiteurs qui peuvent ainsi tester en avant-première des jeux prévus pour l'automne ou encore les fêtes de fin d'année.

Pour cette cinquième édition du salon, Microsoft avait mis les petits plats dans les grands et présentait Rise of the Tomb Raider sur un stand gigantesque (pour rappel, c'est Microsoft - et non Square Enix - qui édite le prochain Tomb Raider sur Xbox One, Xbox 360 et PC). Nico, reporter pour Captain Alban, vous fait part de ses impressions.

La démonstration

La démo qui était jouable sur les bornes du stand Xbox n'est autre que la séquence du « Tombeau du Prophète », en Syrie, qui avait déjà été dévoilée aux journalistes à l'E3, puis au cours d'une vidéo de gameplay au moment de la Gamescom. Au sein de la trame du jeu, cette séquence est un flashback qui fait directement suite à l'introduction (assez éprouvante) du jeu. Elle correspond, de fait, au tout premier tombeau que nous aurons l'occasion d'explorer aux côtés de Lara dans le jeu - Crystal Dynamics a promis que Rise of the Tomb Raider en renfermerait des dizaines, bien plus nombreux et complexes que dans le précédent opus, en réponse aux demandes des fans.

Passé un joli menu principal qui nous présente le bureau de Lara, la démo démarre sur une cinématique : le moteur d'une jeep vrombit au cour du désert syrien. A bord du véhicule, nous retrouvons Lara, suivant scrupuleusement le trajet sur l'écran de son GPS, et un conducteur visiblement mal à l'aise. Si Lara est à ce point déterminée à explorer cette région de la Syrie, c'est parce qu'elle a été guidée jusqu'ici grâce aux travaux de son défunt père. La trame de Rise of the Tomb Raider se concentre en effet sur la recherche par Lara du secret de l'immortalité, un secret que son père cherchait également à découvrir, mais qui est également convoité par une organisation aux intentions obscures - brièvement mentionnée dans l'épisode précédent - qui se fait appeler Trinity. Et précisément, un hélicoptère surgit à cet instant : Lara réalise que son guide l'a trahie et révélé leur destination à l'organisation. L'hélicoptère fait feu, descend le conducteur : Lara sort de la voiture tant bien que mal, juste avant que celle-ci n'explose, l'envoyant valser quelques mètres plus bas. Se rattrapant de justesse au bord d'un précipice à l'aide de son piolet d'escalade, Lara reprend son souffle et se met en marche vers les ruines qu'elle souhaite explorer.

La démonstration élude quelques passages situés à l'extérieur des ruines : guidée par un enregistrement audio de son père, Lara se fraie un chemin jusqu'à l'entrée d'un boyau étroit et sombre qui semble être le seul moyen d'entrer dans le Tombeau du Prophète. C'est là que nous prenons enfin les commandes, alors que Lara allume une torche avant de s'engouffrer dans l'étroit conduit. Quelques pas en avant, la torche de Lara s'éteint. Lorsqu'elle se rallume, c'est pour tomber nez à nez avec des corps décomposés dont ne restent que les ossements, et autour desquels s'agitent quelques scorpions d'apparence peu amicale. Plus de peur que de mal pour le moment mais le ton est donné : cet endroit est hostile, et d'autres voyageurs ont été moins chanceux que Lara par le passé. Une ambiance particulière commence à s'installer, à la saveur très tombraideresque. Le conduit se termine sur un cul-de-sac : une courte séquence de QTE permet à Lara de percer la paroi à coups de pied. La voilà à l'intérieur d'une salle elle aussi jonchée de squelettes et de débris. Dans un coin, un objet secret peut être récupéré : comme dans le précédent épisode, Crystal Dynamics a disséminé de nombreux collectibles plus ou moins visibles à retrouver dans les différentes zones du jeu. Sur un mur, une fresque nous appelle à elle. Elle dépeint le destin funeste dudit Prophète dont nous visitons ainsi la dernière demeure. C'est là que nous est introduit une des nouvelles mécaniques de cet épisode ; trouver et lire les fresques nous permettra d'apprendre des langues anciennes. Ici, c'est notre jauge de grec qui augmente un peu. Encore quelques pas et un piège surgit du plafond, à quelques centimètres de Lara. A nouveau, celui-ci ne lui fera aucun mal, mais tout comme les squelettes et les scorpions, il préfigure les dangers à venir. Lara continue à avancer et entend au loin des bruits de détonation : les hommes de main de Trinity tentent de pénétrer à l'intérieur des ruines par la force des explosifs.

Le sol s'écroule alors sous les pieds de Lara : elle tombe dans un couloir inondé, les pieds dans l'eau, et sans issue apparente. L'occasion de mentionner le retour de deux capacités emblématiques de Lara : la nage, absente du reboot, et le plongeon - qui n'est certes pas le mythique saut de l'ange, mais ne manque toutefois pas de grâce. Clin d'œil à « l'ancienne Lara », la combinaison de touches pour faire un plongeon est la même que dans la trilogie Legend. Mais l'heure n'est pas aux acrobaties : Lara doit trouver une issue. A gauche, le mur semble fissuré, et un filet d'eau s'en échappe. En haut, une planche en bois est suspendue, prête à tomber à tout instant. Comme dans le jeu précédent, les phases de réflexion reposent principalement sur la physique : tous les éléments sont présents, au joueur de les identifier et de déterminer la marche à suivre pour progresser. En cas de blocage, l'instinct de survie est toujours présent - mais à la demande des fans, il est cette fois-ci désactivable dans le menu des options. Avec un peu d'astuce, Lara parvient à sortir du conduit inondé, mais quelques mètres encore et un nouveau piège surgit du plafond : un ralenti permet d'évaluer la situation et de s'en sortir indemne ; mais le pied de Lara, pris dans un autre piège, l'empêche de s'échapper, alors que le couloir s'inonde à toute vitesse : à nouveau, c'est après un court passage de QTE que Lara s'en sortira indemne. Frôlant la noyade de près, elle sort la tête de l'eau en suffocant. Reprenant son souffle, elle grimpe une volée de marches. En haut, elle aperçoit enfin son objectif, quelques mètres plus loin : la coupole dorée qui surplombe la sépulture du Prophète. Mais comment y accéder ? A nouveau, il s'agit de modifier le niveau de l'eau pour pouvoir accéder à la zone suivante, mais déjà la solution semble moins évidente que dans le couloir inondé. Pas de quoi rester bloqué pendant des heures, mais malgré tout, il y a là matière à tourner en rond quelques minutes, en s'interrogeant sur les actions à réaliser, et à l'ordre dans lequel les réaliser. On l'avoue, nous sommes restés bloqués quelques minutes dans cette zone avant de trouver un moyen d'atteindre l'objectif de Lara.

Cette phase de réflexion passée, Lara se trouve enfin devant la tombe du Prophète. Néanmoins, surprise : le cercueil est vide. Plus pour longtemps, toutefois : les mercenaires de Trinity ont réussi à se frayer un chemin et pénètrent le Tombeau ; Lara n'a d'autre choix que de se cacher à l'intérieur du cercueil. Mais les hommes de Trinity ont tôt fait de forcer Lara à sortir de sa cachette - l'occasion d'une confrontation verbale entre la jeune femme et Konstantin, le leader de Trinity. Ce dernier semble dominer la conversation. C'était sans compter sans la ruse de Lara qui, en toute discrétion, s'est emparée du détonateur que Konstantin avait sur lui, relié aux bombes posées par ses hommes au sommet des ruines. Lara fait tout exploser et, profitant de l'effet de surprise qu'elle a créé, parvient à se libérer des griffes de Trinity. Nouvelle séquence de jeu : alors qu'autour d'elle le tombeau s'effondre suite à l'explosion, Lara descend ses ennemis d'une balle dans la tête. La séquence, riche en action, n'est pas sans rappeler les moments les plus spectaculaires de l'épisode précédent : le décor s'écroule véritablement de toutes parts, et Lara doit rapidement se frayer un chemin vers la sortie, au risque d'y laisser sa peau. Le chemin vers la sortie est toutefois assez évident, et après une course effrénée, quelques sauts et des rattrapages in extremis, Lara s'extirpe enfin des ruines, juste à temps pour éviter les trombes d'eau qui s'échappent en cascade à quelques centimètres de Lara, réfugiée derrière un pilier. Reprenant son souffle, Lara aperçoit à ses pieds un symbole qui retient son attention. La signification de ce symbole restera néanmoins un mystère : c'est la fin de la démo.

Pilleuse de tombes

Que retenir de cette séquence ? Pour être tout à fait honnête, c'est avec un certain scepticisme que nous avons testé cette démo. L'épisode précédent, malgré ses qualités, avait été critiqué par les fans comme étant trop linéaire, pas assez difficile, sans réel challenge. Le premier segment de la démo, qui n'est pas le plus intéressant, semblait devoir confirmer nos doutes : tout en ligne droite et ponctué de QTE, il ne paraissait pas de nature à aiguiser notre soif d'exploration, alors même que Crystal Dynamics avait promis le retour de tombeaux plus vastes et plus complexes, plus « Tomb Raider » dans l'âme.

Fort heureusement, la seconde partie de la démo était bien plus intéressante. Comme nous l'évoquions plus haut, elle renferme quelques énigmes qui, sans être de véritables casse-têtes, ont le mérite de susciter notre réflexion. Pour quiconque est nostalgique des précédents épisodes de la série, il n'est de sentiment plus agréable que de se trouver bloqué face à un puzzle, à se demander « Et maintenant, je fais quoi ? ». Outre les énigmes, devoir lire fresques et inscriptions pour apprendre des langues anciennes afin de déchiffrer des ouvrages plus complexes - sans quoi certains lieux ne vous livreront pas tous les secrets- font partie de ces petites idées ingénieuses qui parviennent à insuffler de nouveau une âme archéologique au jeu tout en vous mettant instantanément dans les bottes d'un véritable explorateur. On constate également le retour des pièges, et avec eux, le retour des morts violentes de Lara. Mais là où les morts de Lara avaient parfois une dimension comique dans les épisodes pré-reboot, il n'en est plus question ici : ces morts sont visuellement dérangeantes et violentes, comme pour nous rappeler que le danger guette en permanence. En termes d'ambiance, cette démonstration sait maîtriser ses effets en installant tout à la fois un sentiment de risque et de danger d'une part, et une envie de tout explorer d'autre part - l'immersion est donc au rendez-vous.

Cette seconde partie de la démo n'est pas seulement plus complexe, elle est également plus vaste. Le chemin principal semble toujours linéaire, certes, mais ici et là, on se surprend à apercevoir des chemins alternatifs, des zones moins évidentes, qui pourraient renfermer quelques secrets. Un coup d'œil à la carte du jeu nous le confirme : le tombeau est moins linéaire qu'il n'y parait. Finalement, la structure du niveau rappelle quelque peu les Cavernes du tout premier Tomb Raider : un niveau linéaire dans son ensemble, mais dont on sent qu'il renferme quelques recoins secrets ici et là. A la fin de la démo, que nous avons dû terminer en 20 minutes, il nous restait une impression de pas-tout-exploré. En gardant en tête que ce niveau n'est que le premier tombeau du jeu, et qu'il est donc volontairement assez simple afin d'instaurer une difficulté progressive, il y a de quoi espérer que les autres tombeaux du jeu sauront nous proposer encore plus de zones secrètes, d'énigmes et de chemins alternatifs, si typiques de la série. Meagan Marie, community manager pour Crystal Dynamics, avec qui nous avons pu discuter par la suite, nous l'a confirmé : certaines énigmes dans le jeu sont véritablement compliquées, et ne sont pas sans rappeler les Tomb Raider « classiques ». Par ailleurs, Rise of the Tomb Raider intègrera, comme son prédécesseur, de nombreux « hubs », ces zones extérieures immenses - Crystal Dynamics promet des zones jusqu'à trois fois plus vastes que dans l'épisode précédent - et riches en secrets. L'exploration semble donc bien être une composante essentielle de cet épisode et, avec un moteur techniquement irréprochable sur cette démo (la gestion de la lumière fait des merveilles, les effets de particules sont du plus bel effet, l'univers détaillé...), vous allez avoir envie d'explorer !

I Shall Rise

Le reboot nous montrait la transformation d'une jeune femme ordinaire en une survivante aguerrie; Rise of the Tomb Raider nous conte la transformation d'une survivante en une aventurière. Pour la première fois, ce n'est plus l'aventure qui s'impose à Lara, mais Lara qui cherche l'aventure. On pouvait reprocher au personnage de Lara de manquer de charisme dans l'épisode précédent : trop candide, trop discrète, elle manquait d'assurance et n'avait pas la verve du personnage de Lara Croft tel qu'on l'avait connu jusqu'alors. A en juger par cette démo, il semble que Lara ait grandement gagné en maturité depuis sa dernière aventure.

Lorsqu'elle se confronte à Konstantin, Lara ne sourcille pas, la détermination se lit sur son visage. Mais surtout, lorsqu'on croit que c'est Konstantin qui mène la danse, Lara parvient à nous surprendre : sans même qu'on ait eu l'occasion de la voir faire, voilà qu'elle a le détonateur dans la main, et qu'elle prend ses adversaires de court en retournant leur propre piège contre eux : c'est Lara qui fait exploser le tombeau et non Trinity. Lara est maligne et vive d'esprit, mais surtout elle garde toujours une longueur d'avance : Trinity et Lara ont le même objectif, mais c'est bien eux qui la suivent et non l'inverse - ils savent pertinemment que seule Lara sera en mesure d'atteindre cet objectif.

Pour ainsi dire, il semblerait que « la vraie Lara » soit de retour, cette Lara un tantinet psychopathe que Toby Gard avait imaginée en créant l'opus original, cette Lara prête à tout pour arriver à ses fins et parfois négligente vis-à-vis des vestiges qu'elle explore - qui peut aller jusqu'à faire exploser des ruines séculaires pour sauver sa peau. Exit la Lara parfois naïve de l'épisode précédent : désormais, c'est bien une aventurière que nous avons en face de nous. Lara devient enfin ce que Crystal Dynamics souhaitait entreprendre en choisissant de redémarrer la série à zéro : une version plus réaliste d'elle-même, qui ne perd rien de son charisme. Bénéficiant d'une motion capture à la pointe de la technologie, Lara se meut de façon plus fluide et probante que jamais. Plus impressionant encore, là où ses expressions faciales laissaient à désirer dans le reboot, la jeune femme peut ici exprimer toute une palette d'émotions complexes sans dire un seul mot, achevant d'humaniser une héroïne aux facettes multiples, et qui l'éloigne un peu plus du personnage quelque peu bi-dimensionnel de l'opus précédent. L'épisode « Reborn » n'était que la première étape de sa transformation en aventurière, « Rise » en est la seconde.

News précédente
Blog de développeur
Recherches et références

News suivante
Film Tomb Raider
Roar Uthaug à la réalisation