. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

L'article de PC Jeux

PC Jeux est le premier magazine français à délivrer les premières informations ainsi que quelques croquis préparatoires de Tomb Raider : Legend. Accrochez-vous, ça promet d'être immense !

L'article de PC Jeux - Mai 2005 L'article de PC Jeux - Mai 2005 L'article de PC Jeux - Mai 2005 L'article de PC Jeux - Mai 2005 L'article de PC Jeux - Mai 2005 L'article de PC Jeux - Mai 2005

Tomb Raider : Legend

Retour du concepteur original, nouveau développeur, Lara revient dans des aventures dignes du mythe.

Revenons en 1996. Cette année-là, le jeu vidéo est touché de plein fouet par une vague qui le marquera à jamais : Tomb Raider. Son thème, son principe, sa réalisation et, surtout, son héroïne séduisent immédiatement des milliers de joueurs. Il serait même plus juste de dire qu'aucun joueur n'avait pu résister à ce jeu totalement atypique, qui nous invitait à explorer de sublimes ruines, seulement habitées par de dangereux mais sublimes animaux sauvages. Un phénomène qui fit un tel bruit que les médias traditionnels furent contaminés par le virus Lara Croft. Mais si cet exceptionnel succès eut le mérite d'aider à la démocratisation du jeu vidéo, il fut également à l'origine du mal qui faillit terrasser la série : la surproduction. En moins de huit ans, Eidos publia cinq suites. Si le second fit encore illusion, il devint rapidement évident que la série perdait de son âme. Ses développeurs n'arrivaient pas à retrouver un nouveau souffle, ni à corriger les défauts originaux. Car, pendant que l'équipe de Core Design campait sur ses positions, de nombreux développeurs, dont Crystal Dynamics, réussissaient à renouveler le genre...

Après le fiasco monumental intitulé Angel of Darkness, c'est d'ailleurs à eux qu'Eidos confia la charge de concevoir le prochain épisode de la série. Et, bien que le secret le plus absolu plane sur son développement, nous avons convaincu Eidos de nous en dévoiler les premiers éléments.
Le premier, vous l'avez découvert dès que vous avez eu ce numéro entre les mains, c'est le nouvel aspect de Lara Croft. Depuis le premier et meilleur épisode de la série, près de dix ans se sont écoulés. Il fallait donc que cette héroïne reflète cette réalité. C'est aussi un excellent moyen de rompre avec le lourd héritage des précédents épisodes. cette nouvelle Lara est plus mûre, plus déterminée, mais aussi plus féminine.

Un choix dû à Toby Gard, qui, après des années de silence, reprend les commandes de sa création. Comme il nous l'a expliqué :
"Nous voulions, par-dessus tout, lui donner un aspect plus réaliste. Nous avons donc ajouté de nombreux détails à son anatomie. Sa peau est mieux simulée, tout comme ses muscles ou ses articulations. Le résultat est qu'elle possède une véritable prestance, qu'elle soit simplement en train de marcher ou de faire usage de ses armes." Comparée au personnage d'Angel of Darkness, cette nouvelle Lara est deux fois plus détaillée puisqu'elle est composée de 9800 polygones, contre 4400 précédemment. Grâce à cela, elle disposera d'une palette d'émotions bien plus importante.

"Nous faisons en sorte qu'elle soit capable d'avoir un vrai jeu d'acteur. Avec une synchronisation des lèvres parfaite et un visage expressif qui puisse reproduire de véritables émotions. Nous devions le faire car l'attente envers ce personnage est plus importante que pour n'importe quel autre. Depuis qu'elle a été incarnée sur grand écran, les gens attendent de la Lara digitale qu'elle présente les mêmes présence, personnalité et force que dans les films." Si nous laissons chacun juge de la qualité cinématographique il faut reconnaître que choisir Angelina Jolie pour incarner Lara était un coup de maître. Que les nombreux joueurs qui ont succombé à sa démarche chaloupée se rassurent, Lara ne vous décevra pas ! De mémoire de journaliste, jamais je n'avais vu une démarche aussi évocatrice. Certes, cela peut changer d'ici à la sortie du jeu, mais il est totalement improbable que Lara en vienne à marcher comme un petit soldat. Par contre, elle n'hésitera pas à se rouler par terre et à se couvrir de boue, d'après Toby. "Lara est plus réactive à son environnement, elle est mouillée lorsqu'elle va dans l'eau, et se salit lorsqu'elle se roule sur le sol d'anciens temples." Pour l'instant nous ne savons pas si, imprégnés d'eau, ses vêtements deviennent plus moulants et transparents.

L'évolution du look de Lara

Cette recherche de réalisme dans l'apparence n'est pas simplement due au fétichisme des fans de l'icône, comme l'explique son créateur: "L'évolution du look de Lara vient de la nécessité de l'équiper et de l'habiller en fonction des nouvelles possibilités apportées par ce jeu. nous confrontons Lara à une telle quantité de situations différentes que nous devions lui fournir les tenues et les équipements adéquats."
C'est vrai que si l'on compare cette nouvelle Lara avec l'ancienne, il saute aux yeux qu'elle dispose d'un équipement bien plus complet. Les deux holsters, qui lui habillent si bien les jambes, sont toujours là, mais équipés de deux 9 mm. Lorsqu'on examine sa ceinture, on s'aperçoit qu'une paire de jumelles et un grappin magnétique y sont accrochés. Les lanières du sac à dos, où elle range les artefacts et autres objets découverts durant ses pérégrinations disposent d'emplacements où ranger une torche. Quant à sa tête, elle est sertie d'un appareil de communication. "Nous avons intégré visuellement ses armes et son équipement. Cette fois encore, c'est par souci de réalisme. Après tout, il est totalement surréaliste de croire qu'elle peut sortir une infinité d'objet de son sac à dos. L'avantage, c'est que cela permet au joueur de savoir instantanément quel équipement il a en sa possession, sans avoir besoin de passer par un écran d'inventaire", explique Toby. Une réponse qui soulève pas mal de questions. Lara ne se battra-t-elle plus qu'à l'aide de ses 9 mm? Pourra-t-elle conduire différents véhicules, comme c'est le cas dans le film? Que ferait une solitaire comme Lara d'un système de communication?

A la première question, il est déjà possible de répondre par la négative. Durant la présentation, nous avons constaté que Lara utilisait un fusil à pompe et une mitrailleuse lourde. Si la voir manier un fusil à canon scié n'a rien de surprenant, c'est la première fois dans la série qu'elle peut utiliser un armement aussi puissant qu'une mitrailleuse lourde. Pourtant le plus étonnant fut de la voir réaliser une roulade pour se rapprocher d'un adversaire, lui asséner un coup de pied en se relevant, puis l'acheter à coup de 9 mm, avant qu'il ne touche le sol ! Tout cela avec une grâce et une fluidité encore jamais vues dans la série.

Ses développeurs veulent faire de ce nouvel épisode une aventure grandiose

En ce qui concerne le grappin magnétique, la réponse est toute trouvée : il lui permettra d'atteindre des lieux qui lui étaient jusque là interdits. Pourtant, il ne devrait pas être possible de l'utiliser à tout va. En effet, parce qu'il est magnétique, son utilisation se limitera, théoriquement, aux seules surfaces métalliques. Il devrait donc servir principalement lors des phases urbaines, durant lesquelles Lara devra se frayer un chemin à travers des dédales de rues ou de bureaux. Pour ce qui est des véhicules, ce ne sera pas une nouveauté, puisque le second volet proposait des séquences où elle pilotait un hors-bord dans les eaux de Venise. Pourtant, ce que nous avons pu voir était bien plus excitant. Lors d'une séquence, qui n'était pas sans rappeler certains des films Tomb Raider, nous avons pu découvrir Lara enfourchant une impressionnante moto, foncer pleins gaz au bord d'un précipice et utiliser une élévation du terrain comme tremplin. Mais le plus impressionnant fut son atterrissage, digne des meilleurs films d'actions américains. Alors que sa moto explose sous la violence de l'impact et projette une roue dans sa direction, Lara exécute une figure qui lui permet d'amortir sa propre chute et d'éviter une roue qui l'aurait décapitée... Une séquence a priori précalculée et dont il est impossible d'affirmer qu'elle sera la version finale, mais qui suggère que ses développeurs veulent faire de ce nouvel épisode une aventure grandiose, dans le style des plus grands films hollywoodiens. Enfin, en ce qui concerne le système de communication que Lara a à l'oreille, rien n'a vraiment filtré. On ne sait pas s'il permet d'appeler des renforts, d'obtenir des informations en temps réel ou de localiser un adversaire et de suivre ses mouvements sans le regarder. En effet, lors de cette présentation nous avons pu constater qu'une petite flèche apparaissait à l'écran. Or cette même flèche s'est transformée en cible lorsqu'un personnage est entré dans le champ de vision de Lara. Un système qui pourrait être bien pratique lorsqu'il faudra affronter plusieurs ennemis, tout en réalisant d'impressionnantes acrobaties pour éviter de finir au fond d'un ravin.

Lara devrait nous faire visiter des décors face auxquels une seule impression peut être ressentie : l'immensité

Il ne peut y avoir un épisode de Tomb Raider sans que le joueur ne visite les lieux les plus beaux et les plus reculés de la planète. Cette fois plus que jamais, Lara devrait nous faire visiter des décors face auxquels une seule impression peut être ressentie : l'immensité. Certes, l'équipe reste très discrète sur les lieux où se passera cette nouvelle aventure, mais tout porte à croire qu'elle aurait en partie lieu aux environs de la tour de Londres. Comme le montre l'un des croquis préparatoires, Lara devrait y affronter un nombre impressionnant d'ennemis. Si elle se retrouver cernée de toutes parts, elle pourra toujours tenter de se jeter dans le vide tout en massacrant ses adversaires... On y découvre également une séquence où Lara s'introduit subrepticement au coeur d'une centrale nucléaire. Pour y arriver, elle devra déjouer les multiples systèmes de sécurité tels que des caméras vidéos ou des rayons laser. Cette volonté de proposer des environnements variés et interdits devrait donner lieux à un niveau se déroulant en Malaisie ou en Asie. Il n'est pas difficile d'imaginer ce qu'offrirait comme possibilités de situations pour Lara une de ces jungles urbaines que seule l'Asie a su créer. Quant aux amoureux des vieilles pierres, qu'ils se rassurent. Tomb Raider : Legend regorgera de niveaux durant lesquels il faudra explorer les ruines de temples ancestraux où des peuples, aujourd'hui disparus, vénéraient d'obscures divinités. A d'autres moments, le joueur traversera une forêt tropicale pour déboucher sur un lac alimenté par une cascade... A lui de trouver le moyen d'atteindre le sommet.

Sans avoir pu prendre le jeu en main, impossible d'affirmer que la maniabilité de Lara a enfin évolué. Mais au vu des précédents titres de Crystal Dynamics, il ne fait quasiment pas de doute que Tomb Raider : Legend disposera de commandes efficaces. Après tout, Crystal Dynamics est l'équipe responsable des Soul Reaver. Et bien que cette série n'ait jamais connu le succès d'un Tomb Raider, elle leur était bien supérieure, au moins techniquement. Depuis maintenant des années, les équipes de Crystal Dynamics améliorent leur moteur 3D, explorent de nouveaux concepts et font évoluer les commandes de ce type de jeu. D'ailleurs, Lara est enfin capable de sauter d'un précipice sans aucun temps d'arrêt. Mieux, nous l'avons vue réaliser un salto arrière, se rattraper à une corniche et s'y appuyer pour atteindre le mur opposé...

Pourtant, si, sur le papier, Tomb Raider : Legend a tout pour séduire les joueurs, il faudra tout de même attendre quelques mois avant de pouvoir estimer précisément ses qualités. En effet, tout le monde se rappelle les promesses faites par Core Design lors de l'annonce d'Angel of darkness. Ce titre, qui devait être révolutionnaire, fut finalement sans panache, pour ne pas dire catastrophique... Malgré cette réserve, nous sommes tout de même confiants. Eidos et Crystal Dynamics ont bien conscience d'une chose; Legend est leur dernière chance de nous prouver que Lara n'est pas une de ces vieilles stars sur le retour, tout juste bonnes à participer à des reality show débiles, mais bien l'une des icônes les plus emblématiques du jeu vidéo.
S'il n'y arrivent pas, Tomb Raider : Legend sonnera la fin d'un mythe et, peut-être, d'une certaine conception du jeu vidéo.